Autodidacte, coloriste dans l’âme, Marion Jouaffre, hors des grands courants, peint comme elle rêve. Elle aime les couleurs, la poésie, les rapports humains, les animaux, les étoiles, les saltimbanques…, la vie en général, ce subtil mélange de provisoire et d’éternel. Son pinceau, véritable baguette magique, nous invite dans un monde où on prend le temps de voir le beau, d’aimer, de saisir les instants de bonheur. Comme au cirque, la magie, l’éphémère, l’équilibre, la rigueur et la fantaisie nous embarquent dans cet étrange conte qu’est la vie. L’artiste va droit à l’essentiel, elle ne s’encombre pas du détail. La sobriété des lignes et sa palette aux tons chatoyants, nous embarquent dans un monde joyeux et serein. Alchimiste de la couleur, elle transfigure le quotidien en merveilleux. Ses images, évoquant à la fois le présent et le songe, échappent à l’analyse, elles vont droit au cœur et sèment de la poésie dans ce monde trop plein de violence et de compétition.

Toujours attirée par le monde de l’enfance, Marion peint d’innombrables portraits d’animaux très colorés qui semblent nous livrer leurs secrets. Elle illustre deux livres aux éditions du Sablier (Voili voilou Lili Loulou, et Histoire de Noir). Puis ses personnages deviennent humains, des bancs de poissons tourbillonnent autour de ses incontournables amoureux.
Révélant son âme de philosophe, ses expositions dépassent peu à peu le cadre de la peinture, de véritables parcours où images et mots se répondent, invitant le visiteur à un questionnement sur la Vie.

Où me trouver lors de la manifestation