Mon parcours photographique.

J’ai eu la grande chance de faire mon service militaire au Service Cinéma des armées. J’y ai attrapé deux virus : la passion du cinéma et de la photographie.

Depuis, je n’ai cessé de photographier, d’engranger ces « secondes d’éternité » dont parlait Doisneau.

Je voue un culte aux photographes « humanistes » : Cartier-Bresson, Doisneau, Boubat, Depardon, W. Ronis, Erwitt et bien d’autres…

C’est ce genre photographique qui m’intéresse le plus. C’est la photographie de « l’instant décisif » comme l’appelait Cartier-Bresson… C’est une photographie difficile parce qu’il faut appuyer au bon moment !…Une seconde avant ou une seconde après, l’image n’est plus la même !..

Dans cette catégorie, j’ai pratiqué une sous catégorie où l’on va trouver des « humains » photographiés dans des situations étranges, bizarres, voire surréalistes, un peu comme les personnages de Sempé ou des films de Jacques Tati.

Nous sommes venus en 1978, pour la première fois à Locoal-Mendon, nous y vivons depuis 2006.

CONTACT

 claude.saintecluque@orange.fr

Où me trouver pendant la manifestation